L'Acte Chanson

Cie de création et de diffusion de spectacles vivants – Montpellier

Bienvenue

photo-etang-gino

Et voici donc, tout beau, notre nouveau bébé sur lequel nous travaillons depuis plusieurs semaines, ce site-blog comme on les aime, « avec du contenu » comme se plaît à le répéter Guilhem Poisson chargé avec Salicorne d’en faire évoluer l’image…

Et c’est une fierté nouvelle qui s’inscrit pleinement dans notre ambition de retrouver le chemin de la chanson d’auteur et de la culture de proximité, sans oublier ce qui nous rassemble depuis plusieurs années autour des grands noms de la chanson.

Dans les heures sombres qui marquent aujourd’hui notre histoire, il est d’ailleurs plus que temps, à l’inverse des grands discours guerriers, de s’engager dans la voie de la culture, de l’Art et de l’éducation populaire…

Dans les rubriques permanentes qui caractérisent ces pages, vous retrouverez les diverses catégories qui nous accompagnent depuis toujours et quelques nouveautés :

le blog avec ses diverses approches

l’agenda qui se veut désormais plus généraliste

le nouveau catalogue professionnel pour la période 2015 / 2016

les pages spécifiques sur le vol du festival Brassens de Saint-Gély-du-Fesc, mais aussi sur le nouveau Vin des poètes…

la revue de presse chansons à l’échelle de la région

Ainsi, ensemble, car nous souhaitons que vous nous fassiez part plus encore de vos commentaires, de vos avis, de vos propositions, nous pourrons bousculer les certitudes marchandes et institutionnelles qui empêchent la chanson, la musique, la poésie, le conte et toutes les expressions de la proximité de jouer leur rôle émancipateur.

C’est aussi à ce niveau que se posent les questions de la liberté d’expression et du vivre ensemble.

Pour des raisons totalement indépendantes de notre volonté, nous sommes contraints d’annuler le concert d' »Hommage à Allain Leprest » prévu le vendredi 29 avril à la salle du Devézou à Montferrier. Claire Elzière et Julien Heurtebise, en dépit de leurs qualités, ne pourront donc être des nôtres.

Pour plus de renseignements n’hésitez pas à nous appeler au 04 67 04 08 61.

Pour vous reposer, en paix, je vous encourage vivement à vous procurer, en circuit court, directement chez le cultiv’acteur, le nouvel enregistrement de Gilbert Maurin.

C’est le fruit d’un travail monumental. Des textes soignés, aux petits oignons qui ne font pas pleurer, sur des musiques délicates et saines. Le titre de l’album est risqué, « Maurin des morts », mais poussez la porte, vous ne courez aucun risque, il n’y a aucun danger à entrer dans l’univers d’un type aussi sincère que l’est Gilbert. Son décor sonore est harmonieux et sa drôlerie, fine comme le sont quelquefois les épiceries.

Remarquablement accompagné par Louis Camon, Jeff Broutin, Isabelle Bordat et Myriam Capron, Gilbert Maurin sort ces jours-ci un CD qui est techniquement épatant, un CD qui s’écoute et se re-écoute volontiers. Une jolie pierre ajoutée à l’immeuble toujours en construction du spectacle bien vivant.

Jérar SLABSKI

Auteur Compositeur Interprète; Critique g’astronomique; Champion départemental de saut en largeur; Membre de l’académie Des ZBROUFS; Adérendeulongdate de l’Acte Chanson.

Contact : gilbertmaurin@wanadoo.fr.

 

 

Le Syndicat Français des Artistes interprètes, par la plume de Jimmy Schuman délégué général du syndicat, communique :

Le 24 mars, le MEDEF a soumis son projet de « cadrage financier » des négociations spécifiques des annexes 8 et 10 du régime d’assurance chômage. L’organisation patronale exige d’ores et déjà plus de 185 millions d’euros « d’économies » annuelles sur les annexes, un rapprochement accru avec les règles du régime général et au moins 25% de baisse dans le « coût » des annexes d’ici 2020, via un durcissement des critères d’indemnisation, une réduction dans la durée d’indemnisation et/ou une réduction du niveau des allocations.

La loi « El Khomri »,  qui sera débattue au Parlement dans les semaines qui viennent, inverserait ce qui s’appelle « la hiérarchie des normes ». Si elle est votée, un employeur individuel pourrait s’affranchir des conventions collectives de branche, voire des protections offertes aux salariés dans le code du travail, s’il estime que son entreprise est en difficulté financière. Pensez à ce que cela pourrait signifier dans  nos secteurs, notamment ceux où la concurrence internationale est rude, comme dans le doublage, le cirque, l’audiovisuel, ou dans tous les secteurs du spectacle où les investissements sont lourds et les marges étroites : plus de grilles de salaires minima, plus de temps de travail maximal, plus d’accords de prévoyance santé, etc. ! Cette loi permettra aussi, de nouveau, Pôle Emploi  à interrompre des allocations en cours en cas de litige, malgré la décision du Conseil d’Etat de l’année dernière.

Dans la nuit du 22 au 23 mars, l’Assemblée nationale a voté, avec l’approbation de la ministre de la Culture et le silence complice des employeurs du spectacle, un projet de loi qui permettra aux employeurs de faire travailler gratuitement les artistes-interprètes dans des spectacles professionnels, exploités commercialement. Si cette rédaction est confirmée en deuxième lecture au Sénat, la présomption que les artistes du spectacle sont des travailleurs salariés (gagnée de haute lutte seulement en 1969 !), bénéficiant de la même couverture sociale des autres salariés du pays, tombera. Pour de nombreux artistes, ça en sera fini pour les allocations de chômage, quel que soit le résultat des négociations actuelles ! Les pensions de retraite et l’assurance maladie aussi disparaitront, avec la raréfaction du travail professionnel !

Il faut résister à cette régression sociale généralisée, à ces attaques sans précédent contre le monde du travail, et très spécifiquement contre les artistes-interprètes. Voilà pourquoi le SFA appelle les artistes à se réveiller et à participer très activement et massivement à la mobilisation de ce jeudi 31 mars, à travers le pays. Il y va de notre avenir professionnel ; chacune et chacun doit s’en sentir responsable.

Après un mois de mars d’une belle densité, avril confirme l’importance prise par notre compagnie dans la vie de la chanson en Languedoc Roussillon. Quelques dates : 

affiche LEPREST

  • 1er avril – 16h Patrick Hannais et Jacques Pallies chantent et disent Aragon à la médiathèque de Fontès (34)
  • 8 – 20h30 Olympe Assohoto chante avec les blues fellows à Langlade (30) sous l’égide de la Métropole de Nîmes
  • 15 – 21h Connaissez-vous le chansonnier Marcel Legay, une conférence chantée de Yves Bertrand avec la participation d’une dizaine d’artistes, musiciens, chanteurs, chez Trinque Fougasse Ô Nord (caveau niveau bas) dans le cadre des concerts « de la chanson avant toute chose ».
  • 29 – 21h Hommage à Allain Leprest, par Claire Elzière et Julien Heurtebise, salle du Devézou à Montferrier-sur-Lez
  • 30 – 16h Chansons autour de mai 36 par des artistes de la compagnie au Mas Dieu

Demande de renseignements et réservations éventuelles au 04 67 04 08 61 et sur contact@actechanson.fr (site www.actechanson.fr)

images (1)Bientôt cinq ans déjà qu’Allain Leprest a choisi de nous quitter, de gagner ces lieux auxquels nous ne croyons pas, mais peuplés de poètes, de chanteurs, d’hommes et de femmes qui voulaient changer la vie par la force de leur verbe, la puissance de leur voix, l’infini de leurs sentiments. Certains, les plus nombreux sans doute, y croyaient profondément dans les luttes du quotidien, d’autres soudain percevaient l’immensité de la tâche et… doutaient peut-être. Allain étaient-ils de ceux-là ?
Comme quelques autres, trop rares dans l’univers de la « chanson française » malmenée par les fausses modernités, l’Acte Chanson a aimé Allain Leprest comme elle a aimé Brassens, Brel, Ferré, comme elle a aimé Rimbaud, Aragon, l’Acte Chanson l’a accueilli, donné à entendre au plus grand nombre, elle a salué son talent, immense de force et de tendresse à la fois, l’Acte Chanson l’a chanté… Concerts, hommages collectifs, articles, CD (tel celui de son ami d’adolescence Julien Heurtebise : « chansons du temps qu’il fait ») se sont succédé et ont contribué à élargir son audience…
Aujourd’hui Allain n’est plus là, mais son oeuvre demeure et c’est ce moment, fragile mais si présent, que nous voulons donner à partager.
Deux voix pour cela : celle de Julien Heurtebise qui donnera justement à découvrir les accents de la jeunesse d’Allain Leprest, ces accents qu’ils ont forgés ensemble et qui retentissaient déjà de toute l’œuvre à venir, puis la voix de Claire Elzière qui, à travers tant d’inédits, mettra au premier plan les échos puissants de la maturité d’Allain, celle des grandes chansons qui dans la frénésie créatrice du poète ne sont pas toutes allées jusqu’au bout de leurs chemins… mais portent encore son sceau.
Deux voix, deux routes, deux temporalités, mais au bout une seule volonté : changer le monde par la force de la poésie.

LES ARTISTES
Claire Elzière : des perles inédites d’Allain Leprest

Elles sont de plus en plus rares dans l’univers de la chanson française : les interprètes. Délicates ou énergiques, discrètes ou bruyantes, craintives ou enjouées, le temps d’une composition ou d’une nouvelle vie à laquelle elles destinent leurs chansons, elles les re-créent, les re-dessinent avec d’autres couleurs, d’autres reflets, d’autres éclats… qui n’appartiennent soudain qu’à elles…

Ainsi Claire Elzière le fit récemment avec les chansons de Pierre Louki, ainsi le fait-elle aujourd’hui avec Allain Leprest et les dix inédits que le guitariste Dominique Cravic a mis en musique.
Ce sont ccs inédits qu’elle viendra présenter le vendredi 29 avril à 21h dans la grande salle du Dévézou à Montferrier-sur-Lez, avec deux de ses musiciens : Dominique Cravic (guitare et ukulélé) et Grégory Veux (piano)

« Si Leprest a choisi de quitter violemment la vie, c’est
de manière heureuse que nous pensons à lui… Parce que les mots d’Allain touchent en plein coeur, on ne peut rester indifférent à ses chansons. Elles sont la vie et ses douleurs, et tout le reste. »
Claire Elzière

Julien Heurtebise : la véhémence sans concession 

La précédant sur scène, Julien Heurtebise et sa guitare harpe donneront à entendre quelques uns des premiers textes de Leprest dont il fit la musique et parmi lesquels on reconnaîtra « Mec » chanson peut-être la plus emblématique du poète normand.

Cela fait quarante ans qu’Heurtebise chante, écrit, compose et se voue à mieux faire connaître son ami, celui avec lequel il a partagé les passions, les orages, les désirs de l’adolescence. Il lui a même consacré un livre « Le cri violet » paru en 2013 aux éditions de l’Harmattan.

29 avril 2016 : après Michèle Bernard en septembre dernier, les Zbroufs en mars, une nouvelle grande et belle soirée de chansons dans la salle du Dévézou à Montferrier

 

Agenda

Il n'y a aucun événement à venir.

Sur Facebook

Archives