Cie de création et de diffusion de spectacles vivants – Montpellier

Ce n’est pas une sinécure que d’être musicien chez les talibans. Pour avoir voulu se produire en Talibanie orientale profonde, des artistes ont eu le crâne rasé, ont été attachés à des arbres et violentés… Certains y ont laissé la vie. Tout cela parce que selon une incertaine interprétation des textes sacrés, la musique est mauvaise pour la foi et détourne l’homme de la dévotion, c’est du moins ce qu’ont décrété les talibans.

Tout ceci semble dû a un obscurantisme de bas étage et à la bêtise humaine, mais en réfléchissant un tout petit peu on s’aperçoit que Dieu – et peu importe le nom qu’on lui donne – a quand même sa part de responsabilité.

Dans les textes qu’il donne à ses fidèles il faut avouer qu’il n’est jamais très clair, ses écrits, ses dictées ressemblant davantage à du jus de chaussettes de fantassins, ou au texte de la constitution européenne concocté par Giscard d’Estaing, qu’à un exposé d’une clarté limpide. Il faudrait à tout un chacun un doctorat de théologie appliquée pour y comprendre quelque chose. Dieu se comporte avec ses enfants comme le père Fourras : il parle par énigmes, laissant la porte ouverte aux interprétations les plus délirantes. Dieu nous prend pour des génies, ou des imbéciles, alors que nous ne sommes que des hommes comme dit Renan Luce…

Au fait Bambi est mort, victime du show biche. Des millions de faons le pleurent dans le monde.

2 réponses à Dieu aime-t-il la musique ?

  • La musique a toujours accompagné la Foi religieuse, avec comme instrument privilégié la voix. La place de la musique sacrée dans l’histoire de la musique Européénne est aussi importante que sa soeur profane, et constitue un des art le plus abouti.
    Nul doute que pour un croyant, la musique entendue ou pratiquée à l’office lui permet de « s’élever », et constitue un des moyens d’exprimer sa Foi et de se « connecter » à une dimension supérieure, Divine.

    Dans l’interprétation des textes sacrés, il n’est pas non plus nouveau de décrire que certains sont au niveau de l’Esprit, et d’autres au niveau de la lettre (je ne citerai pas d’exemple, mais ça me parait assez évident), et d’autres qui, en interprétant la lettre en détournent l’Esprit afin d’imposer leurs desseins … peu spirituels.

    La notion d’élévation est une fondamentale dans la musique sacrée, ainsi que dans les pratiques religieuses ou spirituelles, on voit bien que ce n’est pas le soucis des Talibans, bien au contraire.

    Beaucoup de textes sacrés disent aussi que la lumière de leurs écrits se révèlent à ceux qui ont l’Esprit et le coeur ouvert … ce par quoi devraient commencer tous ceux qui souhaitent les interpréter, au risque, malgré les apparences … de passer à coté !

  • 2 juillet…4000 marines Américains largués en
    Afganistan…
    Il paraît que Bambi se blanchissait la peau, c’est la mode aux States…en Belgique on blanchit bien la bière, en Suisse on blanchit l’argent, bientôt en France on va blanchir le beaujolais…et en Afganistan la lessive Obama va-t’elle laver plus blanc..? P.Hannais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

Il n'y a aucun événement à venir.

Sur Facebook
Archives