Cie de création et de diffusion de spectacles vivants – Montpellier

Attention ! Pensée unique s’abstenir !… D’accord Poutine est un drôle de mec pour qui je ne ferais pas campagne, pas plus que pour Sarkozy hier, Cameron ou Merkel aujourd’hui, et même Obama dans sa version « chef de la plus grande démocratie du monde »… Tous ces « puissants » qui prétendent en permanence nous dire ce qu’il faut penser, faire ou approuver, me laissent un goût très désagréable en bouche… Tous ! Et ce ne sont pas les rois d’Arabie, les princes pourris d’argent des états islamiques du golfe (grands défenseurs de nos valeurs démocratiques comme chacun sait, en Syrie, après la Lybie et quelques autres…) qui me soigneront l’appareil digestif. Au contraire ! Ils ajoutent aux relents vomitifs qui me travaillent ces derniers temps…

Donc, je n’aime pas Poutine et le rôle qu’il tient dans l’ex-URSS, la façon dont il le conçoit et le mène, sans grand respect pour son peuple, je crois.

Pour autant je n’aime pas non plus – et c’est un euphémisme ! – les grandes campagnes de bonne conscience dans lesquelles les médias aux ordres, les classiques comme les nouvelles, les TF1, Figaro, BHL, Madonna, Twitter, Facebook, etc… ne cessent de vouloir nous entraîner, à l’échelle universelle désormais.

Pour tout dire, l’empressement du monde au secours des Pussy Riot aurait même plutôt tendance à m’éloigner d’elles (pauvres punkettes manipulées peut-être), et je ne suis pas sûr que le peuple Dong du sud de la Chine, dont toute la vie depuis le VIème siècle est scandée par des chansons, apprenant ce qu’elles en faisaient, ne déciderait pas aussitôt de s’autocensurer et de se taire…

Il reste qu’on pourrait aussi envoyer la police sud africaine à Moscou pour régler tout ça !

Une réponse à Les Pussy Riot et le peuple Dong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

Il n'y a aucun événement à venir.

Sur Facebook
Archives