Cie de création et de diffusion de spectacles vivants – Montpellier

[audio:http://www.actechanson.fr/wp-content/upload/08-Aoniken.mp3|titles=08-Aoniken]Vingt jours déjà que notre ami, notre camarade, notre frère Yamari Cumpa est mort. Vingt jours où nous ne savions pas qu’il avait choisi, dans la solitude d’une chambre à Buenos Aires, de mettre fin à ses jours… La nouvelle pourtant nous est parvenue ce matin et elle n’en a pas été moins effroyable.

Yamari je l’avais vu une dernière fois la veille de son départ, après un ultime concert montpelliérain, aux côtés d’Hugo Diaz Cardenas, chargé d’amitié et de confiance… Yamari je le connaissais depuis mes premières années militantes, dans les années 70 où le groupe Quimantu (Chango était là lui aussi) nous apportait toute la magie de la musique des Andes…

Et puis les années ont passé, et ensemble nous avons mené bien des combats, provoqué l’espérance…

Yamari il est vrai n’était pas un homme facile, rempli d’exigences et parfois de sévérité, complexe, austère,…, mais quand il prenait sa guitare et qu’il se mettait à chanter son Argentine, un autre homme surgissait, confiant et chaleureux, un homme, un artiste, que nous aimions, mais que, peut-être, nous n’avons pas su suffisamment entourer, comprendre… Tant de choses nous dispersent, nous éloignent !

Adieu Cumpa ! Je pense à ta famille, je pense à tous ceux qui souffrent à présent de savoir qu’ils ne vont plus te voir et t’entendre.

6 réponses à Yamari Cumpa n’est plus…

  • Todos los que tuvimos la suerte de conocerte Cumpa estamos muy triste por tu partida,te recordaremos siempre ,que descanse en paz Cumpa…………

  • Yamari Adios, Ceux qui sont à tes cotes ont de la chance tu pourras les émouvoir comme nous lorsque tu chantais. La dernière fois que je t’ai ecouté, c’était à l’occasion d’un hommage à Jean Ferrat, et toi tu chantais  » Que serais je sans toi » et tu étais magnifique de sensibilité. Le lendemain je t’ai vite envoyé un SMS pour dire combien je fus touché, et tu as repondu merci, mais que si on pouvait t’aider… Nous n’avons pas assez entendu ta detresse. Ici nous sommes tristes , mais tellement content d’avoir un jour croisé ta route et partagé quelque chose avec toi. Paix à ton Ame querido Amigo.
    guilliermo

  • et oui nous avions joue ensemble quelques annees et ^puis on se rencontrait regulierement au marche de plan cabannes pour « challier » et puis tu m’a fait part de ton projet de retourner definitivement au pays et j’avais senti en toi une paix et harmonie avec toi meme et voila que j’apprends ton choix de mettre brutalement fin a ta vie;;;que s’est-il passe ;;;isolement:
    /chagrin d’amour situation economique difficile les droits sociaux francais et argentins n’etant pas pareils:coup de depression de par le changement de pays???quelqu’un peut-il m’informer?en attendant toutes mes condoleances a tous tes proches TONIN

    • salut Tonin , c est daniel de la serena !!!! je viens de tomber par hasard sur ce site ou j apprends le deces de yamari , je l avais rencontré en juin 2012 à buenos aires , nous avions dinés ensemble et il me disait que sa vie n étais pas facile à Matadero et qu il survivait avec sa retraite française
      j etais en contact régulier avec lui et puis un jour plus rien , je me suis dit qu il avait sans doute laissé tomber internet , j étais loin de me douter de ce drame , vraiment triste
      j avais organisé chez des amis de montpellier une petite fète en janvier 2010 avant de partir vivre en Argentine et il était venu chanter , j ai revisionné la video il y à peu sans me douter qu il n étais plus !!
      il restera dans ma mémoire à jamais
      Daniel

  • Anoche, en casa de Luis Rigou, en el mismo lugar donde te conoci, supe de tu partida. Y no lo puedo comprender. No comprendo que paso. No comprendo por qué sucedio asi.
    En mi casa de Nanterre aun resuenan las cuerdas de tu guitarra, la calidez de tu vos sentimental, cuando viniste a verme, con el amor de tus quince años y con quien pensabas hacer juntos , el resto del camino.
    Hoy en mi alma hay una pena, muy grande y en mis ojos unos nubarrones que me impiden escribirte mas.
    Y vienen a mi memoria, los vesos de esa cancion de Serrat, Pueblo Blanco. Y me pregunto por qué, nace la gente…
    Cumpa, Cumpa querido, te recuerdo y te recordaré

  • dire que tu es parti depuis 2012, je le savais pas et je l’ai decouvert sur you tube par hasard, j’ai eu une grosse tristesse car c’est un morceau de ma jeunesse qui s’en va. je me souviens de vos concerts avec alain du groupe quimantù et grace a vous deux j’ai découvert un autre monde musical qui m’a aussitot plu et je vous ai suivi pendant qualeques années. je connaissais vos familles et tu es venu manger a lamaison, je savais pas que cela n’allait pas bien sinon j’aurais insisté pour qu’on se revoit. quelle tristesse, tu as rejoint merecez sosa. reposes en paix jean marie et je pense a ta famille a qui tu manques. respects a un grand bohomme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

Il n'y a aucun événement à venir.

Sur Facebook
Archives