Cie de création et de diffusion de spectacles vivants – Montpellier

100 personnes réunies pour un spectacle poétique, un samedi soir glacial, dans la Maison du Peuple de Castelnau-de-Guers, la gageure a été tenue, ô combien difficile pourtant.

Il est vrai qu’il y avait Aragon au programme, son itinéraire personnel, poétique et politique, mis en chansons et en poèmes par deux artistes de l’Acte Chanson habitués des scènes héraultaises : Jacques Palliès et Patrick Hannais; une heure et quart de spectacle très dense accueilli avec enthousiasme par le public…

Il est vrai encore que la soirée était organisée par le dynamique comité de Pézenas du Secours Populaire Français, décidé à lier de plus en plus ses activités aux urgences culturelles…

Il est vrai enfin que la poésie décidement n’est pas une marchandise et échappe aux lois dominantes pour construire son propre réel et, par son usine à rêves, imposer d’autres nécessités. Il paraît qu’aujourd’hui en France, sous le pretexte de la crise, on veuille réduire (*) cette conscience-là. A Castelnau-de-Guers, comme dans de multiples occurences, c’est son exigence au contraire qui est déjà à l’oeuvre !

(*) La presse nationale s’en est fait l’écho : la subvention du Printemps des Poètes vient d’être amputée de 60000 € par le Ministère de l’Education. Quoiqu’on puisse penser de certaines récupérations institutionnelles de cet événement, il demeure qu’il était un marqueur fort de l’exigence poétique d’un pays et qu’il faut le préserver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

Il n'y a aucun événement à venir.

Sur Facebook
Archives