Cie de création et de diffusion de spectacles vivants – Montpellier

images (1)Bientôt cinq ans déjà qu’Allain Leprest a choisi de nous quitter, de gagner ces lieux auxquels nous ne croyons pas, mais peuplés de poètes, de chanteurs, d’hommes et de femmes qui voulaient changer la vie par la force de leur verbe, la puissance de leur voix, l’infini de leurs sentiments. Certains, les plus nombreux sans doute, y croyaient profondément dans les luttes du quotidien, d’autres soudain percevaient l’immensité de la tâche et… doutaient peut-être. Allain étaient-ils de ceux-là ?
Comme quelques autres, trop rares dans l’univers de la « chanson française » malmenée par les fausses modernités, l’Acte Chanson a aimé Allain Leprest comme elle a aimé Brassens, Brel, Ferré, comme elle a aimé Rimbaud, Aragon, l’Acte Chanson l’a accueilli, donné à entendre au plus grand nombre, elle a salué son talent, immense de force et de tendresse à la fois, l’Acte Chanson l’a chanté… Concerts, hommages collectifs, articles, CD (tel celui de son ami d’adolescence Julien Heurtebise : « chansons du temps qu’il fait ») se sont succédé et ont contribué à élargir son audience…
Aujourd’hui Allain n’est plus là, mais son oeuvre demeure et c’est ce moment, fragile mais si présent, que nous voulons donner à partager.
Deux voix pour cela : celle de Julien Heurtebise qui donnera justement à découvrir les accents de la jeunesse d’Allain Leprest, ces accents qu’ils ont forgés ensemble et qui retentissaient déjà de toute l’œuvre à venir, puis la voix de Claire Elzière qui, à travers tant d’inédits, mettra au premier plan les échos puissants de la maturité d’Allain, celle des grandes chansons qui dans la frénésie créatrice du poète ne sont pas toutes allées jusqu’au bout de leurs chemins… mais portent encore son sceau.
Deux voix, deux routes, deux temporalités, mais au bout une seule volonté : changer le monde par la force de la poésie.

LES ARTISTES
Claire Elzière : des perles inédites d’Allain Leprest

Elles sont de plus en plus rares dans l’univers de la chanson française : les interprètes. Délicates ou énergiques, discrètes ou bruyantes, craintives ou enjouées, le temps d’une composition ou d’une nouvelle vie à laquelle elles destinent leurs chansons, elles les re-créent, les re-dessinent avec d’autres couleurs, d’autres reflets, d’autres éclats… qui n’appartiennent soudain qu’à elles…

Ainsi Claire Elzière le fit récemment avec les chansons de Pierre Louki, ainsi le fait-elle aujourd’hui avec Allain Leprest et les dix inédits que le guitariste Dominique Cravic a mis en musique.
Ce sont ccs inédits qu’elle viendra présenter le vendredi 29 avril à 21h dans la grande salle du Dévézou à Montferrier-sur-Lez, avec deux de ses musiciens : Dominique Cravic (guitare et ukulélé) et Grégory Veux (piano)

« Si Leprest a choisi de quitter violemment la vie, c’est
de manière heureuse que nous pensons à lui… Parce que les mots d’Allain touchent en plein coeur, on ne peut rester indifférent à ses chansons. Elles sont la vie et ses douleurs, et tout le reste. »
Claire Elzière

Julien Heurtebise : la véhémence sans concession 

La précédant sur scène, Julien Heurtebise et sa guitare harpe donneront à entendre quelques uns des premiers textes de Leprest dont il fit la musique et parmi lesquels on reconnaîtra « Mec » chanson peut-être la plus emblématique du poète normand.

Cela fait quarante ans qu’Heurtebise chante, écrit, compose et se voue à mieux faire connaître son ami, celui avec lequel il a partagé les passions, les orages, les désirs de l’adolescence. Il lui a même consacré un livre « Le cri violet » paru en 2013 aux éditions de l’Harmattan.

29 avril 2016 : après Michèle Bernard en septembre dernier, les Zbroufs en mars, une nouvelle grande et belle soirée de chansons dans la salle du Dévézou à Montferrier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

Il n'y a aucun événement à venir.

Sur Facebook
Archives